Wanna blog? Start your own hockey blog with My HockeyBuzz. Register for free today!
 

Cleaner House

November 28, 2021, 11:09 PM ET [433 Comments]
Karine Hains
Montreal Canadiens Blogger • RSSArchiveCONTACT
Follow me on Twitter by clicking the following link for all Habs updates!

Today, Geoff Molson finally reacted to his team’s abysmal season by showing the door to executive vice-president and general manager Marc Bergevin, assistant general manager Trevor Timmins and senior vice president public affairs and communications Paul Wilson. The hunt is now on to find the best candidate to fill in the huge shoes of the Montreal Canadiens’ general-manager and to ensure the continuity of business in the meantime, former Rangers general-manager Jeff Gorton has been appointed as Executive Vice President Hockey Operations.

Today’s press release was also quite clear, the team is looking for someone with significant hockey expertise to become the Canadiens’ 18th general manager, but they will also have to be fluent in both French and English, as part of their role is to be able to communicate with the teams’ fans in their own language. I was hoping the team would choose the best hockey candidate for the job approach and let the medias handle the communications but there we are.

Shortly after the news broke, the team also release a statement from Marc Bergevin in which his love for the team he lead for over 9 years really transpired. Level headed, Bergevin focused on saying that he had held the job of his dreams and that his goal had always been to bring a 25th Cup to Montreal even though he was always saying that the goal was to make the playoffs and that anything could happen once there. Bergevin also thanked pretty much everyone who was part of his journey as the winningest team’s GM and said that he was leaving with his head held up high and proud of the legacy he leaves. He also added that the current team is better than the results show and that he’s convince his successor will rise to the challenge.

Like him or not, Bergevin had heck of a ride at the helm of the Canadiens, there were highs and there were lows for sure, moments that made the fans jump for joy in 2014 and 2021 and some crushing ones when the team couldn’t even manage to make the playoffs. Even though I didn’t always agree with Bergevin’s decisions or approach, there’s no denying that the man lived for this team for the last 9+ years and that he never lacked passion for his role and for that I will always respect him.

He sure managed to make some impactful trades over the years, bringing Shea Weber aboard and changing the team’s culture, trading Galchenyuk for Domi and then Anderson to finally land a power forward, sending disgruntled captain Max Pacioretty to Vegas and acquiring future first line center Nick Suzuki. Of course, he didn’t win all of trades, the most painful probably remains to this day the sacrificing of Mikhail Sergachev to acquire Jonathan Drouin who was then believed to be the solution at center for the Habs. Clearly, that didn’t work out, but many would have made that deal in Bergevin’s shoes, not only because Drouin was a former 3rd overall pick but also because he was French-Canadian and media, and fans alike are always putting pressure for the Tricolore to feature Quebec-born players.

Bergevin did what he could with the cards he was dealt, his ace was in net, and he decided to build from the net out, investing a lot on the blue line as well and effectively deciding to focus on defence rather than on offence. For years, the Canadiens have struggled to score goals because so much of the cap space was spent in their own zone. A stay-at-home defenseman during his own playing career, Bergevin was a fan of big punishing defensemen and resisted the trend of going for more offensively gifted and mobile d-man, which to me is one of the big reasons why this team is failing right now. The lack of mobility on the backhand and the near inexistence of a transition game have hurt and are still hurting the Canadiens right now.

Bergevin wasn’t the only one to walk the plank today, both Paul Wilson and Trevor Timmins now found themselves without a professional home as well. While Wilson’s dismissal is somewhat of a surprise, Trevor Timmins’ one isn’t and was seen by many as long overdue. There’s no denying that drafting and developing have been issues for the Canadiens over the years. While Timmins did find some late gems in some draft, his early rounds miscues have been widely criticized, none more than the selection of Logan Mailloux with this year’s first pick, a player who had asked not to be drafted. Perhaps this selection can also explain in part Wilson’s dismissal since the selection was a public relations nightmare and it wasn’t handled as well as it could have been. Many also didn’t like Timmins’ tendency to look outside of the province of Quebec to draft and to favorize the NCAA over the QHJML time and time again.

Geoff Molson’s statement said that it was time for new leadership and a new vision for the Canadiens’ hockey operations and it will be interesting to hear what he has to say about this when he speaks to the media at 11:00 AM Monday Morning. I for one am looking forward to see in which direction Jeff Gorton will be looking to take this team. The former Rangers’ GM was a model of transparency during his reign in New York, advising the fans that it was time for a painful rebuilt and delivering results a couple of years later. Last May, Gorton also made the headlines for daring to criticize the NHL player safety department for its handling of yet another Tom Wilson over the line hit. Shortly after releasing a statement to that effect, Gorton and John Davidson were fired by the Rangers. This tells me that Gorton is a dedicated guy and stands-up for what he believes… Bring it on Jeff, Montreal needs some new leadership.



Aujourd’hui, Geoff Molson a finalement réagi à la saison catastrophique que son équipe connait en montrant la porte à son vice-président exécutif et directeur-gérant Marc Bergevin, son assistant directeur-gérant Trevor Timmins ainsi que son vice-président des affaires publiques et des communications Paul Wilson. La chasse est maintenant commencée pour trouver le candidat parfait pour remplir les grands souliers du role de directeur-gérant du CH et pour assurer la continuité des opérations pendant ce temps, l’ancien directeur-gérant des Rangers Jeff Gorton a été nommé vice-président exécutif des opérations hockey.

Le communiqué des presse émis aujourd’hui était très clair, l’heureux élu devra avoir un bon bagage d’expertise hockey mais il devra également être capable de parler français et anglais, puisqu’une partie de son rôle est de pouvoir communiquer avec les fans de l’équipe dans leur langue maternelle. J’espérais que l’équipe déciderait d’opter pour le meilleur candidat point de vue hockey et laisserait aux médias le soin de couvrir l’aspect communication, mais non, elle persiste et signe.

Quelques minutes après que la diffusion du communiqué de presse, l’équipe a également émis un communiqué signé Marc Bergevin dans lequel son amour pour l’équipe dont il a tenu les reines pour 9 ans était une évidence. Il s’est concentré sur le fait qu’il avait pu occuper son emploi de rêve et que son objectif avait toujours été de rapporter une 25e Coupe à Montréal, même si année après année il disait viser les séries et advienne que pourra. Bergevin a également pris le temps de remercier tous ceux et celles qui ont fait partie de son parcours à la tête de l’équipe la plus victorieuse de la ligue. Il quitte la tête haute et fier de l’héritage qu’il laisse. Il a également ajouté que l’équipe actuelle est meilleure que ses résultats ne l’indiquent et il est confiant que son successeur saura relever le défi.

Qu’on l’aime ou non, Bergevin a eu tout un parcours aux commandes du Tricolore, il y a eu des hauts et des bas c’est indéniable, des moments qui ont fait sauter les fans de joie en 2014 et 2021 et d’autre qui donnait mal au cœur quand l’équipe ne parvenait pas à faire les séries. Même si je n’étais pas toujours d’accord avec les décisions ou l’approche de Bergevin, on ne peut nier qu’il vivait pour son équipe pour les 9 dernières années et qu’il n’a jamais cessé d’être animé du feu sacré et pour ça, je ne peux que le respecter.

Il a définitivement trouvé le moyen de faire des transactions d’impact au fil des ans, en amenant Shea Weber et changeant la culture de l’équipe, en échangeant Galchenyuk, pour Domi puis pour Anderson, mettant finalement la main sur un attaquant de puissance dont le CH avait besoin, en envoyant le mécontent capitaine Pacioretty aux Knights en retour du future premier centre Nick Suzuki. Bien sûr, il n’a pas remporté tous ses échanges, le plus douloureux restant le sacrifice de Mikhail Sergachev pour aller chercher Drouin à Tampa qu’il croyait être la solution au centre pour le CH. Clairement, ce ne fut pas le cas, mais plusieurs auraient fait cet échange tout comme Bergevin, non seulement Drouin était-il un ancien 3e choix au total, mais aussi parce qu’il est canadien-français et que les médias, tout comme les fans, ne manquent pas une chance de critiquer le manque de joueurs nés au Québec dans le giron du CH.

Bergevin a fait ce qu’il a pu avec les cartes qui lui ont été données, son as était devant le filet et il a décidé de bâtir à partir de là, investissant beaucoup d’argent à la ligne bleue plutôt qu’à l’attaque. Pendant des années, les Canadiens ont éprouvé des difficultés à marquer des buts parce qu’une si grosse partie de la masse salariale était consacrée à la défense. Un défenseur de type “reste à la maison » pendant sa propre carrière de joueur, Bergevin affectionnait particulièrement les gros défenseurs qui peuvent faire mal et il a résisté à la tendance d’opter pour des arrières plus mobiles et talentueux offensivement. Pour moi, il s’agit là d’une des grosses raisons des insuccès de l’équipe présentement. Le manque de mobilité et la quasi-inexistence du jeu de transition ont fait mal et font toujours mal.

Bergevin n’est pas le seul qui a été largué aujourd’hui, Paul Wilson et Trevor Timmins se retrouvent également son domicile professionnel présentement. Pendant que le renvoi de Wilson peut être vu comme une surprise, celui de Trevor Timmins ne l’est pas et certain diront qu’il était plus que temps. Bien que Timmins ait déniché des perles dans les rondes tardives du repêchage à l’occasion, ses erreurs de premières rondes ont fini par le rattrapé. Le repêchage et le développement ont pose de gros problème au Tricolore au fil des ans. Son tout dernier premier choix, Logan Mailloux un joueur qui avait demandé de ne pas être repêché cette année, avait été particulièrement mal reçu. Peut-être que cette sélection peut également expliquer en partie le congédiement de Wilson puisque ce fut un vrai cauchemar de relations publiques qui n’a pas vraiment été géré de la bonne façon. Plusieurs reprochaient également à Timmins sa préférence pour la NCAA au détriment de la LHJMQ à répétition.

Le communiqué de Geoff Molson disait qu’il est temps pour du nouveau leadership et une nouvelle vision au niveau des opérations hockey et ce sera intéressant de voir ce qu’il dira à ce propos quand il rencontrera les media lundi matin à 11:00. Personnellement, j’ai hâte de voir dans quelle direction Jeff Gorton voudra amener cette équipe, lui qui a été un modèle de transparence avec les partisans lors de son règne chez les Rangers, avisant ceux-ci que l’heure d'une douloureuse reconstruction avait sonné et livrant des résultats quelques années plus tard. En mai dernier, Gorton avait fait les manchettes pour avoir osé critiquer le département de la sécurité des joueurs à la suite de son traitement d’un autre coup salaud de Tom Wilson. Peu de temps après que ce communiqué eut été émis, Gorton et John Davidson ont été renvoyés par les Rangers. Cela m’indique que Gorton a le courage de ses convictions et n’hésite pas à se tenir debout. Allez Jeff, montre-nous ça, Montréal a besoin de nouveau leadership.

Join the Discussion: » 433 Comments » Post New Comment
More from Karine Hains
» Halfway There
» Is Hockey for Everyone?
» Different Goalie, Same Result
» He's Only one Man
» Meeting the Man