Wanna blog? Start your own hockey blog with My HockeyBuzz. Register for free today!
 

On TSN's Draft List

June 29, 2022, 8:11 AM ET [708 Comments]
Karine Hains
Montreal Canadiens Blogger • RSSArchiveCONTACT
Follow me @KarineHains for all updates about the Montreal Canadiens and women's hockey

Every year, aside from those in which a generational talent is available, it’s the same old story. For weeks or even months before the draft, the media spins the same narrative about the fact that the guy that was meant to go number one on draft day might not be in the end. This year is no exception, since he was granted exceptional status when he was 15 years old, Shane Wright has been projected to go number one at the 2022 draft but lo and behold, these days, many including TSN’s Bob Mackenzie are putting the Slovak Juraj Slafkovsky at the top of their draft list.

To be perfectly honest, I’ve not seen the prospects play that much, I spend so much time watching NHL hockey that the prospects take a back seat in my viewing habit. NHL teams on the other hand have got scouts whose job is solely to look and evaluate these prospects. To make up his list, MacKenzie spoke to 9 scouts, 5 of which put Slafkovski first while the other 4 had Wright first. In his article, the journalist warns that the result might have been different had he spoken to different scout and that makes sense. Scouting is done by human beings who have subjective appreciation of a player’s qualities, strengths and weaknesses. I firmly believe that when they are looking at a prospect, scouts who work for a certain team will value specific attributes more than scouts who work for another team that doesn’t necessarily have the same needs.

At the end of the day, drafting is not an exact science but a gamble. You can not be 100% certain that the player you draft will pan out. Taking a player whose attributes suit your organizational needs however might give you the best odds of obtaining someone who will help your organization. The way I see it, depending on which scout you talk to, it’s either Wright or Slafkovsky first and the fact that the later is first on TSN’s list doesn’t affect my belief that the Canadiens will draft Wright. He is a two-way center, something they’ve longed for for years and he's right there ripe for the picking, why should they pass and hope to trade somewhere down the line for something that is so rare? And please, do not talk to me about Pierre-Luc Dubois, you wouldn’t mention him if he was called Joe Smith…



Chaque année, sauf celles ou un talent générationnel est disponible, c’est la même histoire. Pendant des semaines ou même des mois avant le repêchage, les médias avancent la même histoire, le joueur que tout le monde voyait comme le meilleur espoir depuis des lunes pourrait be pas être choisi au premier rang. Cette année ne fait pas exception, depuis qu’il s’est vu attribué le statut de joueur exceptionnel à 15 ans, Shane Wright a été projeté comme le premier choix au repêchage de 2022, mais, comme il fallait s’y attendre, plusieurs, incluant le journaliste de TSN Bob MacKenzie croient que Juraj Slafkovsky le coiffera au poteau et le place premier sur leur liste de repêchage.

Pour être brutalement honnête, je n’ai pas beaucoup vu jouer les espoirs, je passe tellement de temps à regarder du hockey de la LNH que les espoirs sont plus bas sur ma liste de priorité et mes habitudes de consommation. Les équipes de la LNH par contre ont toutes des dépisteurs dont le travail consiste exclusivement a observer et évaluer les jeunes joueurs. Pour concevoir sa liste, MacKenzie s’est entretenu avec 9 dépisteurs. 5 d’entre eux ont mis le slovaque au premier rang alors que les 4 autres ont opté pour Wright. Dans son article, MacKenzie spécifie que s’il avait interrogé 9 autres dépisteurs, le résultat aurait pu être différent et c’est logique. Les dépisteurs sont des êtres humains et ils ont une appréciation subjective des qualités, habilités et faiblesses des joueurs. Je crois sincèrement que quand ils observant un joueur, les dépisteurs qui travaillent pour une équipe en particulier donneront plus de valeur à certaines qualités que ceux qui travaillent pour une autre équipe qui a des besoins différents à combler.

Au final, le repêchage n’est pas une science exacte mais plutôt un pari. On ne peut être 100% certain que le joueur repêché deviendra ce qu’on croit qu’il deviendra. Prendre un joueur qui répond au besoin de l’organisation cependant pourrait donner les meilleures chances de repêcher un joueur qui sera éventuellement utile. Selon moi, tout dépendant d’à quel dépisteur on parle, le premier choix sera soit Wright, soit Slavkovsky et le fait que ce dernier soit au sommet de la liste de MacKenzie ne change pas mon opinion sur le fait que c’est sur Wright que le CH jettera son dévolu. Il s’agit d’un bon joueur de centre dans les deux sens de la patinoire, quelque chose dont ils ont besoin depuis des années et il est là, mur et prêt à être cueilli, pourquoi diable devrait-il passer leur tour et tenter de conclure une transaction pour combler ce besoin quand on connait la rareté sur le marché de tels joueurs ? Et par pitié, ne me parlez pas de Pierre-Luc Dubois, vous ne le mentionneriez même pas si son nom était Joe Smith…

Join the Discussion: » 708 Comments » Post New Comment
More from Karine Hains
» Clarity on Price
» Hughes Pulls Off a Surprising Move and Price Out this Year
» Mysak Leads Czechia to the Semi-Final
» Suzuki's Summer
» Habs’ Prospects Ready for the Quarter Finals