Wanna blog? Start your own hockey blog with My HockeyBuzz. Register for free today!
 

Lehkonen's Day with the Cup

July 31, 2022, 1:10 PM ET [74 Comments]
Karine Hains
Montreal Canadiens Blogger • RSSArchiveCONTACT
Follow me @KarineHains for all updates about the Montreal Canadiens and women's hockey

When it became apparent that the season was lost, most people knew that it was time to trade away some key pieces to start anew. On the Hockeybuzz buzzcast, I had said that Artturi Lehkonen would be a hot commodity and I wasn’t mistaken. Kent Hughes said that Joe Sakic really wanted to get his hands on the 27-year-old Finn, enough to ultimately agree to sacrifice prime defensive prospect Justin Barron and a 2nd round pick in 2024. 4 months later, Artturi Lehkonen is a Stanley Cup champion, and he had his day with the big prize yesterday.

While it’s a shame that that day didn’t come when he was a Montreal Canadiens, he’s still a good example of Habs’ development gone right, something we haven’t seen much of late. Lehkonen was a 2nd round pick, 55 overall in the 2013 NHL Entry draft and the Canadiens were patient with the young prospect. They let him continue his career in Europe, firstly with one more season in the Liiga and then with a couple more in Sweden with Frolunda HC. Once he crossed the ocean, he was ready and was able to slot right into the Canadiens’ line-up playing 73 games in his inaugural NHL season. He wore the red, white, and blue for 6 seasons before being moved to Colorado and gathered 149 points in 396 games, but Lehkonen is so much more than points.



He learned a complete game overseas and was a very serviceable forward that could slot in any line-up spot for the Tricolore. It also didn’t hurt that when he joined the team, Tomas Plekanec took him under his wing and taught him the ropes, Pleky was one of the first person Lehkonen’s dad thanked when his son captured the Cup. This goes to show that rebuilding is one thing, but you still need to keep some experienced players around that can lead the way and teach your youngsters how to be real NHL pros. When Lehkonen moved on to Colorado, he landed in their top-6 and played a pivotal role in their Cup run, sending his team to the Stanley Cup final on an overtime goal for the second time in as many seasons.

In recent years, the Canadiens have made a habit of rushing young prospects to the big league and sometimes, that has hindered their development. There’s no better example of this that Jesperi Kotkaniemi. As the new season approaches, you can feel the excitement in Montreal about Juraj Slavkovsky’s upcoming debut and Habs’ fans will have to be patient and understanding if the development doesn’t go as quickly as they would like, after all, sometimes, patience pays off, just like it did in Lehkonen’s case.

Quand il est devenu évident que la saison était perdue, la plupart des gens savaient qu’il était temps d’échanger quelques joueurs et de rebâtir. Sur le Buzzcast de Hockeybuzz, j’avais dit qu’Artturi Lehkonen serait très en demande, et je ne me suis pas trompée. Kent Hughes l’a dit, Joe Sakic tenait absolument à obtenir le finlandais de 27 ans et ce même s’il lui en a coûté un excellent espoir en défensive en Justin Barron et un choix de 2e ronde en 2024. 4 mois plus tard, Artturi Lehkonen est un champion de la Coupe Stanley et il a eu sa journée avec la Coupe hier.

Bien que ce soit dommage qu’il n’ait pas pu savourer cette journée en tant que membre des Canadiens de Montréal, il demeure un bon exemple de bon développement dans l’organisation, on n’en a pas vu des tonnes dans les dernières années. Lehkonen a été un choix de 2e ronde du CH, 55 au total au repêchage de 2013 et les Canadiens ont su se montrer patient avec le jeune espoir. Ils lui ont permis de continuer sa carrière en Europe, passant une saison de plus en Liiga avant de se joindre au HC Frolunda en Suède pour 2 saisons de plus. Quand il a traversé l’océan, il était prêt et il a été en mesure de se glisser dans la formation de la Sainte-Flanelle. Au cours de sa première saison avec le Tricolore, il a joué 73 matchs. Finalement, il aura porté le Bleu, Blanc, Rouge pour 6 saison avant d’être échangé au Colorado et il a amassé 149 points en 396 matchs au passage, mais Lehkonen, c’est tellement plus que juste des points.



Il a appris à être un joueur complet en Europe et était littéralement un couteau Suisse qui pouvait s’insérer partout dans la formation du CH. Ça n’a pas nuit non plus que lorsqu’il a rejoint les Canadiens, Tomas Plekanec l’ai pris sous son aile et lui ait montré les ficelles du métier. Pleky a d’ailleurs été l’une des premières personnes que son père à remercier sur Twitter quand il a vu son fils réaliser son rêve de soulever la Coupe Stanley. Voilà qui démontre bien que c’est une chose de rebâtir, mais qu’il est aussi important de garder de bons vétérans qui peuvent jouer un rôle de mentor et montrer aux jeunes comment devenir de vrais bons professionnels. Quand Lehkonen s’est joint au Colorado, il a pris sa place dans leur top-6 sans problème et a joué un rôle important dans leur conquête de la Coupe Stanley, envoyant son équipe en finale avec un but gagnant en prolongation pour la deuxième année de suite.

Au cours des dernières années, les Canadiens ont pris l’habitude de brusquer leurs jeunes espoirs et de les amener dans le circuit Bettman rapidement, parfois, cela a eu un impact négatif sur leur développement, il n’y a pas de meilleur exemple de cela que Jesperi Kotkaniemi. À l’approche de la prochaine saison, on sent l’excitation des fans des Glorieux pour les débuts de Juraj Slafkovsky, mais ceux-ci feraient bien d’être patient et compréhensif si les choses ne vont pas aussi vite qu’il l’aimerait, après tout, parfois, tout vient à point à qui sait attendre, comme ce fut le cas pour Lehkonen.
Join the Discussion: » 74 Comments » Post New Comment
More from Karine Hains
» Clarity on Price
» Hughes Pulls Off a Surprising Move and Price Out this Year
» Mysak Leads Czechia to the Semi-Final
» Suzuki's Summer
» Habs’ Prospects Ready for the Quarter Finals